Alexie

*Alexie*

La première fois que j’ai reçu un message d’Alicia, c’était il y a quelques années déjà, cela doit faire 4 ans. Je cherchais quelqu’un pour me seconder en tant que photographe et c’est là que j’ai découvert son travail. Ce n’était alors qu’une “bébé” photographe mais, je sais pas, quelque chose avait retenu mon attention. Ce n’était alors pas le moment, mais j’étais loin de me douter que nous allions partager de beaux moments ensemble.

Alicia, on la connait à travers ses photos et ses mots. Elle a une plume extraordinaire, elle sait transmettre l’émotion à travers ses écrits. En réalité, même si elle se livre à travers ses mots, j’ai découvert une personne plutôt discrète. Ses yeux en disent beaucoup, elle n’a finalement pas besoin de parler et on devine sa profonde sincérité. Un petit bout de femme, une maman de “warri’ange”, une future maman.

J’ai rencontré Alicia il y a un peu plus de 2 ans, pour un mini séance famille accompagné de son conjoint et de leurs filles. C’est toujours un peu la pression quand on photographie une photographe vous vous en doutez bien. Et les séances familles ne se passent pas toujours comme on le souhaiterait, mais à coup de pieds joints dans les flaques d’eau, on a cependant réussi à tirer quelques jolis portraits de famille .

Et puis…. la vie, les épreuves …  et la vie qui reprend le dessus. Je me souviens d’un petit message un matin d’Alicia qui me demande quelques renseignements pour une séance grossesse. Quelle joie de savoir qu’elle portait la vie. Et surtout, quelle fierté de savoir qu’elle m’a choisie pour immortaliser cela <3. Quelques temps plus tard, elle me parle de son désir que je sois là lors de l’accouchement, évidemment pour moi c’est un grand oui <3.  Je ne cesse de le répéter, mais partager ces instants avec une famille, c’est vraiment un cadeau d’une valeur inestimable. Je pense que dans mon métier de photographe, il n’y a pas de plus belles choses que ces 6 accouchements auxquels j’ai pu assister ….  la demande d’Alicia m’a extrêmement touché et une chose est sûre, je me devais d’être présente.

Mais tout n’est pas toujours si simple. Je n’avais encore jamais accepté de couvrir un accouchement en pleine saison des mariages …. ce qui laisse déjà un nombre de jours limités par semaine où je pourrais être présente. Heureusement monsieur Coronavirus a arrangé cela, avec une grosse partie des mariages annulés cette année mais aussi la possibilité de me voir refuser l’accès à la salle d’accouchement. Je pense qu’Alicia tout comme moi, avions presque abandonné l’idée avec cette histoire, mais cependant, qui ne tente rien n’a rien, nous avons quand même demandé les autorisations. Et je tiens à adresser un merci particulier à celle qui a rendu cela possible et qui se reconnaîtra, pour ta gentillesse, ta compréhension et ta foi en mon travail. Sans toi, rien n’aurait été possible, alors MERCI.

Mais revenons à nos moutons …. Alicia et moi avons passé les 3 dernières semaines avant l’accouchement à nous faire des comptes rendus des contractions ou des non contractions, des demandes de ma part de se reposer pour ne pas accoucher quand je n’étais pas là, et aussi des demandes de faire les vitres car justement j’étais là …. Il y a aussi eu quelques fausses alertes dont une sérieuse où je me suis couchée toute habillée au cas ou …. mais Alicia, elle, s’était bien endormie. Et puis, il y a eu le fameux soir ….  où elle m’annonce qu’elle a des contractions comme d’habitude, je me mets devant ma série et nouveau message ” on y va ” …

Il y a toujours une certaine excitation avant d’aller à un accouchement, d’une part parce qu’on sait qu’on va vivre un super moment mais il y a aussi le soulagement de se dire “c’est bon, je serais là” car il y a toujours une part d’inconnu là dedans. J’arrive à la maternité et j’aperçois Sylvain dans le couloir. On se pose tous les deux sur un banc et l’aventure commence. Une petite heure se passe avant que l’on ne voit ressortir Alicia de la salle d’examen. Elle m’adresse un sourire un peu forcé surement avant de se pencher en avant pour faire passer une contraction. La sage femme part chercher le thermomètre (covid oblige) et nous allons nous installer dans la salle d’accouchement, il doit être 1h du matin, peut être un peu plus, on y perds la notion du temps….

Comme chaque accouchement que je couvre, la maman a la volonté d’un accouchement naturel …. C’est un choix qu’il faut assumer et c’est pas toujours facile de prévoir avant de savoir …. Je me souviens d’avoir entendu Alicia juste avant d’entrer en salle dire à Sylvain ” je tiendrais pas” et lui qui lui a répondu avec toute la tendresse qui le caractérise ” ce n’est pas grave” . Et …. comme toutes les mamans qui accouchent sans péridurale, elle a puisé je ne sais où une force qui fait que finalement, elle est entrée déterminée…. dans sa bulle. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que cela allait être très rapide et que donc la douleur allait être décuplée…. J’ai beau l’avoir vécu, j’avoue être toujours aussi impressionnée de la force de la femme dans ces moments là.  Ce qui m’a le plus marqué, c’est leur relation à tous les 2 qui est d’ailleurs au centre du reportage, un lien fort et puissant, un soutien indéfectible. Cela a été un très beau moment que de les observer tous les deux, malgré évidemment toujours ce pincement au coeur de voir quelqu’un souffrir devant ses yeux (même si c’est pour la bonne cause évidemment).

Je pourrais encore dire beaucoup de choses mais je crois que les images parleront d’elles même. Merci à l’équipe qui était avec nous ce soir-là, qui a été juste géniale. Merci à toi Sylvain, de m’avoir intégré comme cela, je sais que ce n’est pas forcément évident, mais tu l’as fait et j’ai vraiment eu cette sensation de faire partie de l’équipe et enfin merci à toi Alicia, de m’avoir permis de partager cet instant de vie, je ne l’oublierais jamais et j’espère que ce n’est que le début d’une longue amitié entre nous <3

Bienvenue à toi Alexie, quelquechose me dit que tu seras très bien entourée ici & là, avec un bel ange qui veille sur toi.

 

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Une séance famille en Alsace en montagne

Dois-je en parler ? Tellement je vous ai bassiné cette année, avec cette histoire de golden hour….

J’en parle souvent, mais on finit toujours pas me demander ce que c’est … ou ce que cela représente… Vous le savez, la plupart des photographes sont obsédés par la lumière, mais pas forcément la même… Ici c’est la golden hour qui est à l’honneur et on a de la chance, car cette année en Alsace, les familles ont eu beaucoup de chance, car nous l’avons rencontré très souvent.

Souvent, vous êtes surpris, quand à l’horaire que j’indique pour votre séance, mais c’est tout simplement car cette lumière là … on ne la trouve qu’avant que le soleil se couche … seul hic, l’été, il se couche tard … Alors je sais, avec les enfants, ce n’est pas toujours évident … Sur les photos que vous allez voir, nous avons réalisé les photos à 21h. Certains enfants sont des couches tard, et tant mieux pour moi. Sachez cependant que plus on avant dans la saison, plus on a de la chance d’avoir de la belle lumière un peu plus tôt .

Alors laissez-vous guider, croyez moi , cela vaut vraiment la peine, d’autant plus que nous approchons de l’automne, et les couleurs vont être encore plus belles.

 

Une séance famille en Alsace

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Notre day after à Strasbourg

Aujourd’hui on va parler Day after. Et plus particulièrement, du nôtre à Strasbourg.

Je sais ce que vous allez me dire : “tu as fait un Day after alors que tu n’aimes pas ça” . Alors ..  déjà … c’est n’est pas que je n’aime pas les Day after, mais personnellement, je préfère toujours privilégier les photos de mariage le jour J mais il y’a une raison à cela… je ne comprends pas l’intérêt du Day after, lorsqu’on y fait … ce qu’on fait le jour J .  Dans le sens, pour moi, c’est totalement inutile de faire une autre séance dans des conditions que l’on aura pu avoir pendant le mariage (joli lumière, lieu champêtre etc …) . Par contre, quand le couple a une idée plus précise en tête, là je dis banco ….

 

Ne vous méprenez pas, chacun fait ce qu’il veut encore une fois, mais à la base, je n’aime pas pousser à la vente si je n’y vois pas un réel intérêt. Evidemment, si vous rêvez de photos en montagne par exemple, on ne pourra pas les faire le jour J, dans ce cas là, cela se justifie totalement. Ici, ça reste quand même assez particulier, car c’est le Day after de mon mariage civil …. mais j’avoue, j’aimais tellement trop ma tenue que je voulais absolument de jolies photos avec.

Je n’avais pas d’idées pré conçues à ce niveau, j’ai complètement laissé nos super photographes : capyture photography nous guider pour les idées, et je ne suis absolument pas déçue, d’ailleurs je vous les recommande chaudement. Il nous ont totalement sortis de notre zone de confort, et franchement j’adore tellement que j’ai envie de les montrer au monde entier. Ils voulaient des lignes et de la modernité, honnêtement … je n’aurais jamais pensé, ni à Strasbourg, ni à ces endroits mais le résultat est complètement CANON.

Alors, du coup, je voulais partager mon expérience (en tant que pseudo réfractaire du Day after):

Je n’avais pas du tout envie de faire des photos de couple le jour J, ce mariage, on l’a tellement attendu et c’était tellement irréel qu’il se produise, que franchement, j’avais pas envie d’en perdre une miette .

C’était franchement un super moment que de se rhabiller au fin fond d’un parking, et partager ce moment avec nos super photographes, c’est passé super vite et c’était ultra intéressant ( ça c’est le côté photographe qui observe ses collègues travailler)

Ce sont des photos qu’on aurait jamais pensé faire et que je trouve ultra originales … dans le sens, ultra classes, sobres, intemporelles et pas du tout dans notre style

Bon tu as compris, c’était une super expérience…

Par contre, je pense qu’il faut le faire très vite après le mariage histoire de rester dans le moove

 ( à moins d’avoir une idée précise sur une autre saison évidemment)

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Un mariage en pleine pandémie mondiale : Crash test

Si tu fais partie des personnes qui ne comprennent pas qu’on puisse décider de se marier en pleine pandémie, je te conseille d’appuyer sur la croix en haute à droite. Pour les autres, je vais partager aujourd’hui mon ressenti face à cette décision parce que je sais que je ne suis pas la seule ici à m’être posée la question. Et je pense qu’en tant que photographe de mariage, il est tout naturel pour moi de partager mon expérience avec mes futurs mariés qui tenteront à leur tour l’expérience mais aussi pour tous ceux qui hésitent à maintenir.

 

J’ai testé pour toi : le mariage en pleine pandémie mondiale.

Mais pourquoi prendre une telle décision?

 

Il ne faut pas croire qu’on prend une telle décision sans se poser de questions. Comme tout le monde, on a eu peur, on s’est interrogé… comme tout le monde, on a pensé : “oui, il y a pire dans la vie que de reporter son mariage”. Evidemment, quand on cherche, il y a toujours pire dans la vie. On culpabilise même d’être déçus de ne pas se marier au moment prévu car ” il y’a pire … des gens meurent , c’est grave… “. Mais … la vie continue….  et à priori on est partis pour vivre avec cette saleté pendant un moment, alors on va attendre quoi au juste ? 2024 ?  que ça se tasse ?

En fait, dans ce genre de situation, on essaye de prendre la bonne décision, avec la raison parce que le coeur souffre, quoi qu’on en dise. Décider de se marier, ce n’est pas un acte anodin, on rêve ce jour, on le prépare, on a le droit d’être déçu que cela ne se passe pas comme prévu. Mais même ce droit d’être déçu, on nous l’enlève car il y’a pire… A un moment, j’ai décidé de ne plus voir le pire et de penser à nous.

Je sais pas vous mais me marier, ce n’était pas un caprice. Me marier avec l’homme que j’aime, c’était viscéral, c’est une décision qu’on a prise rapidement, parce que c’était important pour nous. Le coeur aurait d’ailleurs voulu déjà le célébrer en 2019 mais la raison nous avait amené à faire cela en 2020… finalement on aurait peut être dû écouter notre coeur. Je n’ai pas toujours rêvé de me marier mais je savais que je voudrais l’être un jour. Maintenant que j’ai rencontré celui qui est aujourd’hui mon mari, je n’avais plus envie d’attendre encore 1 an ou 2, quoi qu’il en coute ( je ne parle pas de vies mais de sacrifices sur la forme, vous m’avez bien comprise).

Quand nous sommes sortis du confinement, on a vite pris la décision de se marier civilement le plus rapidement possible. Cette année, avec tous les mariage reportés, c’était d’ailleurs plutôt simple de trouver un samedi de libre et c’était peut être un signe ^^. On s’est décidé pour fin juillet, car cela nous paraissait raisonnable quant à l’évolution du virus, ça laissait le temps de voir venir, prendre le moins de risques possibles (oui … le risque ZERO n’existe pas, mais je vous rassure, quand vous allez faire vos courses ou au restos, c’est le même combat^^). On s’est porté sur un petit nombre de participants, les plus proches et les plus chers, un mariage en extérieur, avec du gel à disposition.  Sur le papier, ce n’était pas le mariage de nos rêves mais, petit à petit, quand on nous enlève toute liberté de rêver, on se fait à l’idée que notre journée sera tout de même plutôt parfaite quoi qu’il en soit, car l’essentiel, c’est d’épouser la personne qu’on aime (enfin je crois^^).

 

 

Comment se marier en pleine pandémie ?

 

Tu te poses un tas de questions ? Je te rassure, c’est normal …. ce serait anormal du contraire en fait je pense ….

Perso, la première décision c’était d’inviter peu de monde.  Au départ les restrictions étaient pour 10 personnes puis finalement c’était selon la salle de mairie. Ici tout le monde pouvait rentrer mais, vous le verrez sur les photos, une semaine avant la date : port du masque obligatoire pour tout le monde hors mariés (OUF) et ma maman qui nous mariait car nous sommes de la même famille. Coup dur au départ, évidemment, puis finalement, on a décidé de le prendre avec le sourire (enfin avec le masque^^). On se marie en pleine pandémie, il y a des masques, tant pis. On avait bien évidemment fait le choix d’avoir des photographes pour l’événement : Capyture Photography et, à aucun moment, je me suis dit que le photographe ne servirait à rien …. (on va dire que je prêche ma paroisse mais franchement masque ou pas, l’émotion est quand même là).

La règle pour le masque est simple, c’est comme au resto, quand on se déplace, on porte le masque, une fois qu’on a rejoint sa place, on peut l’enlever… ou pas …. Nous avions prévenu nos invités via un groupe Facebook (du port du masque obligatoire) des règles à suivre et nous avions aussi précisé que si certains ne souhaitaient pas entrer dans la mairie, il n’y avait aucun soucis 🙂

 

Vous pensez que ça a gâché le moment ? ou les photos ? (pour les photos c’est sûr c’est étrange mais cela fera partie de l’histoire du mariage) et pour le moment… absolument pas… après toutes ces péripéties, c’était un moment absolument magique que j’aimerais revivre encore et encore>3

Et la réception ?

 

Nous avions choisi de faire un apéro dinatoire dans notre jardin … heureusement le temps était avec nous. Nous avions crée plusieurs petits espaces pour que des petits groupes puissent se former, laissant à chacun la possibilité de se placer où il le souhaite. Merci encore d’ailleurs à Christelle et Frédérik pour l’aide à l’installation. En tant que photographes et fan de déco, évidemment, on a prévu de faire l’impasse sur pleins de choses (mais rappelons qu’une deuxième partie du mariage est prévue en octobre) mais tout de même, nous étions super contents du résultat.  Grâce aussi à Lettre à Elise Events, nous avons eu de jolies fleurs pour égayer tout cela.

Du gel à proximité, un buffet avec chacun son assiette, ses couverts et son verre et le tour était joué. Après, comme je le disais plus haut, le risque zéro n’existe pas, mais nous concernant, c’était peu de monde et que des personnes que l’ont côtoie souvent. J’ai quand même bien précisé de faire attention à ma mamie, et même si j’avais très envie de lui faire des câlins, je me suis abstenue … tant pis, c’est surement ce qui a été le plus dur, c’est de respecter la distance avec elle.

 

 

Le ressenti ?

 

On a vraiment profité …. du matin au soir, on a trouvé cela absolument PARFAIT. Ce n’était pas du tout comme on l’avait imaginé mais finalement, tout cela, cela permet aussi de se recentrer sur l’essentiel .  Vivre et accepter que tout n’est pas toujours comme on l’avait imaginé. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas un article de propagande sur le mariage en pleine pandémie, c’est un ressenti sur le mien, sur ma façon de voir les choses, en tant que photographe et de personne.  Je suis heureuse d’avoir pu partager cette journée avec les plus proches, simplement. Je suis heureuse d’avoir ENFIN épousé mon amoureux, simplement. Est ce que je le referais ? OUI, assurément. Je suis quelqu’un qui a besoin de vivre, qui a besoin de projets, et attendre dans l’incertitude ce n’est pas mon truc alors je suis ravie de cet imprévu, c’est que cela devait être ainsi et cela nous va bien 🙂

 

Petit conseil :

Si, vous aussi, vous avez vu votre mariage décalé pour cause du Covid, n’hésitez pas à organiser votre civil pour patienter. Cela fait un mariage qui durera dans le temps (puisque 2 journées au lieu d’une) et n’hésitez pas à rendre ce civil spécial pour remplacer un peu ce que l’on vous a volé. Cela n’a pas besoin d’être parfait, juste à votre image et je suis sûre que vous ne le regretterez pas <3

Maintenant en avant pour la saison des mariages qui, pour nous, recommence ce samedi, nous avons hâte de reprendre des shoots de bonheur <3

 

 

 

 

 

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Une séance nouveau né en Alsace

Nouveau défi : photographier la fille d’un photographe .

Avouons-le, quand Guillaume m’a demandé d’être la photographe de son bébé à naître, j’ai été fière mais j’avais aussi envie de me cacher dans un trou de souris.

Et elle arriva, avec sa jolie bouille et j’ai oublié toute la pression <3

Une séance tout en douceur, pour cette jolie Warrior que je vous laisse découvrir en image et une fois n’est pas coutume je met des petites photos avec les parents car je les trouve trop beaux pour ne pas les montrer

une séance nouveau-né en Alsace

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Une séance grossesse en famille en Alsace

Par ou commencer?  Fanny, c’est ma copine des 400 coups… d’aussi loin que je me souvienne, on s’est toujours comprises, on a toujours aimé les mêmes choses, on a toujours passé notre temps à rire….

Même si avec le temps, il y’a des personnes que l’on voit moins par la force des choses, il y’a toujours ces mêmes personnes que l’on retrouve comme si on les avait quitté hier, l’avantage de mon métier c’est qu’en plus, je les retrouve souvent dans des moments heureux <3 . C’est ainsi qu’après avoir immortalisé sa première grossesse et les premiers instants d’Ethan, nous nous retrouvons dans cette deuxième aventure…

Cette fois-ci, en sortie de confinement, nous avons fait simple ( la première grossesse, les pauvres en plein hiver se sont retrouvés les pieds dans la boue ^^). Champs et golden hour, le match parfait pour une séance réussie .

Et bien que j’aurais un million de choses à dire sur cette jolie famille, je préfère que vous constatiez de vous même au travers des photos, à quel point ils sont beaux, et amoureux <3

Une séance grossesse en famille

 

d’autres séances grossesse ici

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Une séance grossesse champêtre en Alsace

Aujourd’hui, je vous embarque dans une nouvelle aventure avec un de mes couples chouchous. (rassurez-vous, j’aime tout le monde mais il y’a quand même des personnes avec qui j’ai une histoire particulière, ces deux-là en font parti.

Un peu d’histoire aujourd’hui …. Remontons en … 2016 je dirais, je me retrouve à un mariage, attablée avec cet adorable petit couple. Madame me regarde avec des grands yeux, aux dires de monsieur, elle fait partie de mes plus grandes fans. Ceux qui me connaissent savent, j’aime bien mettre l’ambiance à tabler et taquiner les gens. Deux trous regards complices avec madame, et je lance le sujet tabou (les hommes en général ne me remercient pas) ” alors et vous, c’est pour quand le mariage?”. Moment de malaise évidemment, madame est plus que prête, il reste à convaincre monsieur, nous convenons donc d’une date approximative ( je suis sympa, je lui laisse 2 ans pour s’organiser ^^).

Quelques temps plus tard, alors que je suis en séance boudoir avec une amie de madame, on finit par parler de cet adorable petit couple et elle me dit “ils sont à Rome ce week-end, j’espère qu’il va faire sa demande”. Qu’elle n’a pas été ma surprise quand 5 min après , je reçois un texto ” Marie j’ai un truc à te dire … ” , Je réponds ” il t’a demandé en mariage à Rome”… “….. “mais, comment tu le sais?”. Je ris toute seule, l’amie en question me regarde, et … je ne dis rien.

Monsieur me demande donc, si la date convenue ( non non je ne mens pas) est disponible…. eh non, tant pis, ce sera le week end d’avant ^^Voilà, vous savez tout 🙂

Mais aujourd’hui, on ne parle pas de mariage mais de séance grossesse … oui je m’égare un peu …. J’ai donc retrouvez mes deux amoureux il y’a peu de temps dans l’attente de leur premier enfant. Evidemment, c’est toujours un bonheur de suivre ainsi mes petits couples et il me tarde maintenant, de rencontrer le petit bonhomme qui ne devrait pas tarder à se pointer 🙂

D’autres séances grossesse ici

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Une séance bébé cosy à domicile

Hello à tous, je reviens aujourd’hui avec une séance lifestyle à domicile que j’ai beaucoup apprécié 🙂

En passant le pas de la porte, j’ai aperçu des visages qui me semblaient familiers et effectivement, j’avais croisé cette petite famille sur un mariage l’an passé. C’est vraiment super de pouvoir évoluer au sein des familles ainsi.Je remercie d’ailleurs tout ceux qui me recommandent à leurs proches (ping Laurianne <3). Ils avaient choisi la formule à domicile avec un peu de posing comme je le propose maintenant (avec des bébés qui du coup peuvent être un peu plus âgés).

Le principe est simple, je me rends à votre domicile pour la séance bébé avec quelques accessoires en vue du posing. Nous faisons des portraits de famille sur le vif, et quand bébé s’endort, il est alors tant de passer à la seconde phase de la séance. Si j’adore faire du posing chez moi, pour la facilité d’avoir tous mes accessoires et ma lumière à portée de main, j’avoue que utiliser vos intérieurs peu aussi donner des choses très sympas comme ici ou je me suis bien amusée notamment avec leur tapis.

Mais je vous laisse découvrir cela en images, ce sera nettement plus parlant.

si vous souhaitez des informations sur les séances, vous pouvez cliquer ici : pack grossesse et nouveau-né

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Et ton mariage idéal, il serait comment?

le mariage d’une photographe de mariage

 

Petit article perso aujourd’hui …  Souvent, on me demande, quel mariage je préférerais couvrir, ce que je préfère dans les mariages etc…

Je vais aujourd’hui, vous faire un brainstorming, non pas du mariage que j’aimerais couvrir, mais de celui que j’aimerai vivre, même si les deux se rejoignent forcément un peu.

En tant que photographe de mariage (même si je sais que ce n’est pas forcément une généralité), j’accorde une grande importance au mariage dans ma vie. C’est quelque chose que j’ai imaginé pendant des années, surtout depuis que j’en vois une vingtaine par an. Alors forcément, on s’identifie, on réfléchit à ce qu’on voudrait pour le nôtre etc….

Comme tous le monde, des fois, on ne comprends pas certains choix des mariés “mais pourquoi ils n’ont pas investis là dedans …” etc, et puis, un jour c’est notre tour, et on se rend compte, qu’à un moment, il y’a des choix à faire. Et que tout le monde ne fait pas les même choix justement. Alors aujourd’hui, avec cet article totalement perso, je vais t’expliquer les miens, qui sont évidemment souvent liés à la photo, soyons clairs.

 

 

Se marier en 2020, c’est éprouvant, et pour la plupart, vous en savez quelque chose, mais je considère aussi que cela est une chance pour moi, afin de mieux comprendre mes petits mariés de cette année. la problématique du report, ça me connait, puisque vous n’êtes pas sans savoir que je devais me marier en mai 2020 et en Italie, le combo parfait en pleine période de Covid. Mon mariage idéal a donc de ce fait été chamboulé, et par la force des choses, j’ai du faire des choix. Des choix, qui au début sonnent comme des contraintes, mais des choix aujourd’hui assumés et acceptés et tant mieux.

Mon mariage idéal c’était : 

A l’étranger

En petit comité

Profiter avec tout le monde pendant 4 jours

De la bouffe italienne (la base ^^)

Et évidemment (mais en option )

Un temps magnifique

Que tout le monde puisse venir

Une cérémonie dans les oliviers à la golden hour

Un repas à l’extérieur ( tout le mariage dehors d’ailleurs )

 

Pour l’avoir vécu, voici un exemple de mon mariage idéal, mariage en toscane 

Et vous imaginez bien d’autres choses, bizarrement on avait réussi à obtenir tout cela …. jusque le sacro-saint Covid, youhou, et tout s’écroule 

 

(joyeux anniversaire de mariage les loulous <3)

 

J’ai aussi tout un tas de TOC, du must have d’un mariage sur lesquels je ne compte pas faire d’impasse :

J’en ai déjà parlé, mais faire sa cérémonie laïque à l’ombre ….  exit les yeux plissés et la transpiration, c’est NON

Une déco principalement florale (j’aime quand y’a pleins de fleurs, je trouve que ça fait toute une déco, je veux un bouquet ENORME)

Avoir de jolies chaises (ultra important) . Les chaises font parties intégrantes de la déco, je préfère retirer du budget ailleurs plutôt que ça dénote du reste, car OUI, ça se voit.

Choisir un lieu qui a de jolies chambres pour les préparatifs (ou à défaut trouver un endroit cool et épuré pour se préparer)

Le lieu doit aussi permettre de tout faire sur place, je trouve ça vachement moins stressant ^^

Faire la mairie en décalé, pour les mêmes raisons, et puis, ça permet de faire 2X la fête alors ….

Choisir des prestataires coup de coeur, évidemment le prix est un facteur, mais je préfère choisir des coups de coeurs et me passer de certaines choses mais être 100% sûre de ceux qui seront là

 

Tout cela peut paraître ultra futile pour certains, mais je pense qu’on a tous des petites choses en tête sur lesquelles on ne veut pas lâcher et on a raison. Car normalement ce jour n’arrive qu’une fois, et donc, il faut bien se faire plaisir un peu.Faites comme moi et prenez exemple sur des mariages auxquels vous avez déjà assisté, c’est ultra parlant. Ce n’est pas la question de savoir quel mariage était plus beau que l’autre, la question est de savoir quel mariage vous correspond le mieux. Ne faites pas quelque chose qui ne vous ressemble pas, cela se sentira. C’est le jour pour montrer à tout le monde qui vous êtes .

 

Déco de table : Events & Cucina 

 

Alors comment on fait pour déterminer ce qui est vraiment important ?

Comment répartir son budget ? 

Perso, à force de faire beaucoup de mariages, évidemment il y’a des choses que je ne voudrais pas reproduire, et d’autres que j’ai absolument adoré. C’est une question de choix et de gouts, et justement, couvrir autant de mariage, m’a aussi permis d’affiner le mien (merci à tous ^^).  Ceci n’est en aucun cas une critique, juste ma réflexion sur mon propre mariage (qui n’a pas encore eu lieu, vous l’avez compris).

Ici, on avait envie de kiffer avec nos invités, la première concession donc, étant donné qu’on avait pas envie de faire d’impasse sur les prestataires par exemple, c’est qu’on a réduit drastiquement la liste d’invités. On a préféré faire tout ce qu’on voulait avec moins de personnes et les faire kiffer, que d’inviter trop de monde et de se retrouver la tête sous l’eau devant des choix qu’on avait pas envie de faire. C’est un choix totalement personnel qu’on assume.

On a placé une grosse partie du budget dans la photo/ vidéo (d’ailleurs nous avons aussi embauché des photographes pour notre mariage civil). Je ne vais pas vous faire un long discours, pour nous ils ont été choisi avant même d’avoir le lieu ou même la date.

Même si je clame toujours haut et fort que la plupart des invités ne se souvienne pas de ce qu’on mange à un mariage et c’est VRAI. On avait quand même envie de faire qqch qui nous ressemble et donc, même si notre mariage sera en France, on a décidé de rester sur un traiteur 100% ITALIEN. Parce que c’est ce qu’on aime et pis c’est TOUT. Alors exit le menu traditionnel de mariage, on est pas intéressés. Mais il me semble que c’est le cas de pas mal de futurs mariés maintenant. On a envie avant tout de se faire plaisir, parce que la cuisine italienne c’est la vie. A l’inverse,  on était pas prêt à payer un prix exorbitant pour un menu qui ne nous faisait pas vibrer…. donc si on avait pas trouvé la perle rare, le traiteur n’aurait plus été une priorité.

En contre partie, je me contre fous de mes alliances ou de mes chaussures. On croirait pas comme ça, mais ça peut aider sur le budget.

Ce qui est important pour moi, ne l’est pas forcément pour vous, mais je pense que c’est important cependant de faire une balance intelligente, entre des choses sur lesquelles il ne faut pas se contenter de l’a peu près. Pour exemple, tabler sur un DJ qui démarre pour cause de budget et risquer qu’il foire complètement la soirée, ce n’est définitivement pas une bonne idée. Il vaut mieux à mon sens, viser sur la qualité avec parcimonie, et donc évaluer le plus important et les choses dont on pourrait carrément se passer (exemple: se marier au même endroit, pas besoin d’une super voiture pour aller de la mairie à l’église). Prendre une salle avec du cachet rend les dépenses déco moins conséquentes… souvent on sous estime ce qu’on devra investir pour cacher certaines choses qui obstruent la vue. Si vous ne savez plus ou donner de la tête n’hésitez pas à engager une organisatrice, elle saura faire de votre mariage une fête réussie tout en respectant votre budget, et non pas en le faisant exploser, comme certains pensent. 

 

 

Finalement, il n y’a pas de mariage idéal … Je pense que tout le monde, tôt ou tard, doit faire des choix et encore plus cette année.

Ce que j’aime dans les mariages et ce que j’imagine du mien, c’est d’être entourée par les gens que j’aime et une ambiance de folie. 

Et si tu cherches une photographe de mariage passionnée par ce qu’elle fait , il est temps de cliquer sur l’onglet mariages

 

 

 

 

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Une séance grossesse en montagne en Alsace

Ce moment tant attendu <3 Tu vois tes cousines grandir et d’un coup, elles deviennent maman. C’est toujours avec une grande émotion qu’on accueille ce genre de nouvelles dans une famille d’autant plus quand ce sont des personnes à qui ont tient énormément. Avec Ange (oui elle a un trop joli prénom hein ? ) on a partagé énormément de choses dans sa jeunesse et j’avoue que l’annonce de sa grossesse a été vraiment une bonne dose d’émotions. Mais quand le ventre est encore discret, j’avoue on ne se rend pas bien compte. C’est en la revoyant là, pour sa séance grossesse en Alsace, que les choses ont pris une autre tournure. Je me suis même surprise à avoir une montée d’émotions en traitant les photos (on ne se refait pas ^^)

Pour rajouter une dose de bonheur à cette histoire, ce n’est pas un bébé qui va venir agrandir la famille mais deux, de quoi faire de moi une tata comblée qui a hâte de prendre ces petits bouts dans les bras.  Comble du bonheur, nous avons eu un temps absolument incroyable pour cette séance grossesse. Et ça tombait bien, car c’était la première fois que je retournais en montagne depuis le confinement. Tous les éléments étaient réunis et en particulier ces deux amoureux, un vrai plaisir à photographier <3

Une séance grossesse en Alsace

 

Tu veux voir d’autres séances grossesse en Alsace ou ailleurs ?

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mdpix, Marie Dall'agnol

siret : 53785784900021

photographe de mariage, de famille et de nouveaux-né en Alsace, Bourgogne & Provence