Une séance famille sur les hauteurs en Alsace

Une séance famille au grand Ballon

Une séance famille sur les hauteurs en Alsace

 

Le mois dernier, je retrouvais Anais et sa petite famille au Grand Ballon . Si vous avez suivi tout l’été, vous savez que je ne cherche qu’une chose, la Golden Hour . C’est pourquoi, nous nous sommes donné rendez vous sur les coup des 19h30 . Seulement, plus j’arrivais sur les hauteurs, plus le ciel était gris . En un sens, ce n’est pas une catastrophe, mais une petite déception tout de même . Alors que les filles (et monsieur) se prépare pour la séance : vous remarquerez d’ailleurs l’assortiment de pulls moutardes (j’adore), je vois une petite lumière percer à travers les nuages . Et c’est ainsi, qu’au fur et à mesure de la séance, nous avons assisté à un spectacle tout simplement époustouflant, jusque la dernière minute .

 

Merci à cette petite famille pour ce super moment en leur compagnie 🙂 Les séances familles, c’est presque fini pour cette année, du moins en fin de journée, je reprendrais quelques séances le samedi avant que la saison ne reprenne, il me reste 1 ou 2 samedi de dispo avant la fin de l’année 😉 vous pouvez me contacter ici 

 

Si tu as envie de voir d’autres séances familles, c’est pas ici 

 

 

 

Adoption : donner la vie autrement

Adoption : donner la vie autrement

 

J’ai toujours un tas de projets dans ma tête, un reportage adoption,cela en faisait parti .

Elle m’a dit “Marie, j’ai bien réfléchis, est ce que tu accepterais de photographier notre rencontre avec notre bébé quand on en aura un ” . La réponse fut évidemment OUI .

Je me souviens de cette jeune femme du haut de ses 19 ans, je poussais la porte du bureau, enceinte jusqu’au coup, décidée à tout faire pour accoucher le plus rapidement possible, y compris me taper la pré-rentrée à 3 jours du terme . C’est ainsi que je la rencontrais, ma nouvelle collègue .  Du haut de ses 19 ans, elle m’annonce quelques semaines plus tard qu’elle se marie en juin ….et je me dis “mais qu’est ce qui lui passe par la tête de vouloir se marier si jeune” ^^(ça t’étonne pas hein que je pensais ça) …. L’année passe, et cette jeunette me parle de son envie d’enfant après le mariage . Je me souviens lui avoir offert un petit pyjama blanc pour le mariage, je ne savais pas qu’elle ne l’utiliserais jamais …..

Les années passent, et de collègue de bureau, on se retrouve je ne sais comment à exercer le même métier et je la redécouvre, cette moins jeunette, avec ses idées, toujours mariée, mais sans bébé …. et elle m’annonce qu’ils vont avoir recours à l’adoption …. Évidemment, l’adoption c’est long … et je me dis, quand on est en mal d’enfant, cela doit être compliqué de travailler avec des nouveau-nés, mais non … pas pour elle … Cette moins jeunette est déterminée, patiente et ce que j’aime par dessus tout chez elle, c’est qu’on ne se ressemble pas, on a pas le même avis mais pourtant, on a toujours réussi à discuter de manière bienveillante .

Et puis, un coup de fil … je suis en réunion, elle ne m’appelle jamais (merci Facebook) il se passe donc quelque chose, je lui écris et elle me réponds “je suis maman ” . Mon coeur explose, déjà, si vite, je dois en savoir plus et j’apprends que ces deux charmants jeunes gens vont être parents d’une fillette de quelques mois dans quelques semaines .

Et ce jour arrive, armée de mon appareil photo, j’attends d’abord devant une porte, et je réfléchis “comment deviens t on parents en poussant simplement une porte””et si la petite réagit mal”tout se bouscule dans ma tête, y compris ma présence ici . Et je les suis, j’entre par une porte, arpente des escaliers, tourne dans un couloir, j’ai un poids sur le coeur, je stresse, j’ai le ventre en vrac et envie de pleurer en même temps, et eux, avançant devant moi, sûrs d’eux, longeant le couloir qui les mènera à leur petite Gabrielle .

La porte se pousse et elle est là, souriante, ravie . On s’assoit autour d’elle et commence sous mes yeux le merveilleux spectacle de la vie . Alors que je ne m’attendais à tout, j’ai découvert ces deux personnes dont l’instinct parental étaient déjà bien présent émerveillés devant cette petite fille aux yeux déjà pleins de malice . Timides d’abord, quelques gestes, puis des accolades, puis des embrassades …. Donner la vie c’est ça en fait …. peut importe la forme, et cela peut arriver comme ça, une attente, une longue marche interminable dans un couloir, une porte qu’on pousse et l’avenir de parents est alors tout dessiné devant nous <3

Merci d’avoir partagé cet instant hors du temps avec moi …. C’est avec une immense fierté que j’ai marché sur vos pas ce jour là, je suis extrêmement fière de vous et de votre parcours et que je sais que sans nul doutes il en inspirera plus d’un (je pense notamment à 2 personnes que j’affectionne énormément, votre tour viendra <3)

 

Pour voir mon reportage FIV, c’est ici

Une séance famille au musée Vitra en Allemagne

 Musée Vitra, Allemagne

Une séance famille au musée Vitra en Allemagne

 

Souvent, on me demande “on peut la faire ou la séance photo” . Loin de moi l’idée de dire “n’importe ou … parce que non, on ne fait pas de belles photos n’importe ou …; La lumière est importante ainsi que l’arrière plan … par contre, desfois des endroits que vous ne trouverez pas forcément photogéniques peuvent s’avérer être une véritable source d’inspiration pour moi . Une maman d’une de mes mariés de l’année dernière pourrait confirmer ( ping Anne ;)) L’important dans le choix du lieu est que vous vous y sentiez bien 🙂

Pour cette séance, il fallait que je sorte un peu de ma zone de confort, car c’est une petite famille que je connais bien, pour qui j’ai déjà fait pas mal de photos et donc il est important pour eux comme pour moi de varier pour que je reste inspirée . J’ai jeté alors mon dévolu sur le musée Vitra que je connais bien maintenant . L’avantage : on peut y aller en hiver et ne pas avoir froid dehors, la décor change assez souvent, c’est design est stylé et les enfants y trouvent leur compte .

Tu veux voir une autre séance famille dans un lieu différent , tu peux cliquer ici

 

Une séance maternité hivernale en Alsace .

Une séance maternité hivernale en Alsace .

Par une après-midi de mars, alors que nous nous rendions dans un parc pour une séance maternité, j’ai découvert les joie (ou plutôt les peines) d’un parc très fréquenté le samedi après-midi pour cause de mariage . Ce n’est pa moins de 5 couples qui “arboraient ” le parc avec chacun leurs photographes et vidéastes respectifs … après avoir fait le tour de la question et du parc pendant un moment, j’ai décidé que je n’allais pas laisser passer cette superbe lumière et surtout que j’allais trouver un coin plus tranquille .  Après avoir marché un petit peu et chercher en vain un champs ou nous aurions accès . J’avais presque activé le mode “désespérée” quand j’ai aperçu là devant moi, un bout de champs qui ne payait pas de mine mais qui allait parfaitement faire l’affaire comme je vais vous le montrer ci dessous .

Souvent, on se creuse la tête pour un lieu mais les choses les plus simples font l’affaire . Et quand la lumière est parfaite comme ici, ça suffit largement .

Je vous laisse alors avec les photos de maternité d’Elise et Flo . Et je vous présenterais bientôt leur petit bout que j’ai photographié il y’a quelques jours 🙂

 

Si vous souhaitez des informations sur les packs grossesse et nouveau-né, vous pouvez cliquer ici .

 

 

 

Photographe d’accouchement, la naissance de Caleb

Photographe d’accouchement, la naissance de Caleb .

 

J’ai toujours eu un regret dans ma vie de photographe, c’est que ma meilleure amie ait eu ses enfants avant …. Bien qu’elle m’ait prêté sa dernière pour une de mes premières séances nouveau-né (photos que je trouve “HS” mais elle va continuer à me dire qu’elles sont sublimes) . A l’annonce de sa grossesse, cela ne faisait aucun doute, d’ailleurs mon BFF en la personne du futur papa n’a pas spécialement eu le choix, cet accouchement, il fallait que je sois là .

Comment prépare-t-on le reportage accouchement d’une des personnes que l’on aime le plus au monde? Comment j’allais réagir ? C’était la grande question … et bien que j’ai déjà couvert jusqu’alors déjà 4 accouchements avant le sien, je me sentais comme une novice, pleine de peurs et d’appréhensions ….

Les mois passent à une vitesse folle, nous faisons la séance grossesse à New York, visible ici , et l’accouchement se rapproche . Je vous épargne mon état d’esprit surtout sachant que le bébé est prévu pour le 28 mars et que je m’envole pour le Maroc pour le 29, et si je n’étais pas là ? Impensable … je préfère ne pas y penser ….

Et puis, une nuit, mon téléphone sonne, il est 3h du matin, je me suis couchée à 1h, électrochoc, je saute dans ma voiture, et dans ma voiture, je pense à ce qui va se passer, et je pleure comme une madeleine …. alors que, ce que je ne savais pas, c’est que finalement j’allais rentré plusieurs heures plus tard car c’était une fausse alerte . On a arpenté cette nuit là les couloirs de l’hôpital de long en large et en travers, en rebaptisant les couloirs (celui ou il fait froid, celui qui sent l’hosto). C’était un chouette moment, c’est assez OUF de partager cela avec sa meilleure amie et je savoure chaque instant, mesurant la chance d’être là avec elle . 10H30, après avoir comaté tous les 3 dans la chambre, on rentre …. ce ne sera pas pour cette fois, mais c’est proche …

Ce soir -là, j’avoue, je prie pour qu’elle n’appelle pas car il faut absolument que je rattrape cette nuit quasi blanche …. et heureusement pour moi, mon téléphone ne sonna que 3 jours plus tard. Il est 20h quand elle m’annonce que le travail est en marche mais on patiente . Alors je suis devant mon ordinateur, en attendant, baskets aux pieds, écharpe déjà mise, c’est ce soir et cette fois ci c’est la bonne . 21h, on part, c’est parti, je suis en forme, je prend un peu d’avance (car mon BFF est un pilote de course) . On se retrouvera finalement sur l’autoroute, avec un accident devant nous, nos 2 voitures se faisant la marre par la bande d’arrêt d’urgence en gueulant à qui veut l’entendre que la femme dans le voiture est sur le point d’accoucher .

On arrive à l’hôpital, une impression de déjà vu, monitoring, c’est la bonne, c’est cette nuit, et la valse du travail commence . Comment définir ce petit bout de femme exceptionnel? Qui arrive à rire entre 2 contractions pendant que nous faisons littéralement les imbéciles . Dans les couloirs, puis la baignoire, on arrive tous les 3 en salle d’accouchement, le sourire aux lèvres, enfin nous plus que elle et nous voilà pour le final .

On me demande souvent si j’ai pleuré ? moi qui pleure à chaque mariage et accouchement évidemment … Alors oui évidemment j’ai pleuré, mais pas quand j’ai rencontré ce petit bonhomme, j’ai pleuré bien avant cela …. car le plus compliqué pour moi, a été de voir ma meilleure amie souffrir et j’ai du à plusieurs reprises, me retourner pour qu’elle ne voit pas mes larmes, ni ma panique … car oui, j’ai déjà vu des accouchements, mais la voir souffrir ELLE a été une des épreuves la plus difficile de ma vie et surtout au delà de ça, il fallait rester concentrée, à distance alors que j’aurais voulu la serrer très fort, il fallait que je sois sa photographe et c’est ce que j’ai fait . Alors, il a fallu prendre des forces pour ne rien louper de l’arrivée spectaculaire de ce loulou . Pour la première fois, et en image, j’ai aperçu le doux visage de Caleb, tourné littéralement vers moi, c’était tellement incroyable que c’était irréel et cela m’a donné une force incroyable .

Ma meilleure amie a accouché ce jour là, d’un charmant petit garçon de plus de 4kg, elle a été incroyablement forte, et j’ai été stupéfaite de son calme (même si elle dira le contraire) . Elle a été parfaite et a mis au monde, le plus beau bébé du monde .

Elo et David, je pense que je n’ai pas de mots pour décrire l’expérience extraordinaire que j’ai vécu avec vous , alors merci, merci de me considérer comme votre famille, d’être ce que vous êtes, je vous aime et j’espère que ces photos marqueront pour vous à jamais l’arrivée de votre amour, Caleb <3

 

Rome pour une séance engagement en Italie

Rome, au mois d’aout pour une jolie séance couple .

Il n’en fallait pas plus, ma meilleure amie, mon BFF, aout, 40°, l’Italie ….Alors que nous étions à Rome pour quelques jours cet été sous une chaleur exceptionnelle, nous avons réalisé une séance dans le quartier ou nous résidions, Travestere .

Je ne vous le cache plus, cette jolie jeune femme, c’est Elodie, ma meilleure amie, mais ce que je ne vous dis pas … c’est que d’abord c’est ma première fan mais aussi ma première muse . Elle a cru en moi dès le premier jour et n’a pas hésité à poser pour moi dès que je lui demandais . Alors je n’allais tout simplement pas hésiter à faire une séance d’elle et son chéri dans le pays que j’aime le plus au monde : l’Italie <3

Si tu veux voir d’autres séances engagement c’est par ici .

 

Un day after à l’hôtel La Pirogue à l’Île Maurice

Un day after à la Pirogue à l’Île Maurice.

Le lendemain du mariage de Julie & Huan, nous nous sommes retrouvé à La Pirogue pour leur day after. Julie & Huan se sont mariés en mer le jour d’avant sous l’oeil avisé de 2a wedding.

Nous avons donc fait une petite balade sur leur lieu de mariage, à la Pirogue à Flic en Flac, dans les jardins de l’hôtel puis sur la plage .

Si vous souhaitez vous marier dans une destination exceptionnelle et vivre une aventure hors du commun, je vous conseille vivement de contacter Axel  de 2a wedding, il saura satisfaire vos envies les plus folles .

Tu peux voir le mariage de Julie et Huan à l’île Maurice, c’est ici .

 

Une séance boudoir sur les toits de Paris par Mdpix

Une séance boudoir dans cet appartement parisien, c’est la première chose à laquelle j’ai pensé la première fois que j’ai posé les pieds chez Mélanie.

Les toits, le parquet, l’ambiance, tout y est pour en faire un endroit cosy pour une séance boudoir . Et c’est là que Nancy m’a parlé de son envie de portrait boudoir lors d’une de mes visites, le rendez vous était pris, d’autant plus que je me rendais sur Paris avec Julie Rose Poudre, c’était donc idéal .

Une lumière parfaite, une modèle avec un charme à couper le souffle, voilà de quoi rendre cette séance parfaitement unique .

 

tu veux voir d’autres séances boudoir, c’est par ici .

Une séance engagement à Bologne en Italie

Aujourd’hui, je vous propose une séance engagement à Bologne en Italie.

Je ne me lasserais jamais de cette histoire, de ce jour ou j’ai rencontré Alison. Un jour, alors qu’elle avait commandé une séance avec sa meilleure amie, on discute comme toujours pendant une séance et on se rend compte que nous avons vécu dans la même ville en Italie pour nos études … Et de là, elle me raconte qu’elle y a rencontré l’homme de sa vie .

On termine la séance sur un “ça serait cool de faire une séance en amoureux là-bas” cool? Heu, Bologne, c’est ma ville préférée au monde . Non, ça serait pas cool, ça serait juste ENORME .

1 an plus tard, un mail, et elle me demande de les rejoindre là bas . S’en suit la réaction normale, sauts à travers tout le bureau, cris de joie et compagnie, j’allais shooter dans cette ville que j’aime tant .

Le résultat? des amoureux au top du top, un temps magnifique, des décors à tomber, l’ambiance à l’italienne comme je l’aime tant. et pour couronner le tout, j’aurais l’honneur de photographier leur mariage en Alsace cet été 😉 What else ?

Si tu as envie de voir une autre séance engagement, tu peux cliquer ici .

 

Reportage accouchement à Colmar par Mdpix

Un reportage accouchement à la maternité de Colmar .

J’ai remarqué, honte à moi, que je n’avais encore rien partagé en matière de reportage accouchement sur mon nouveau site …. et pourtant c’est de loin l’expérience la plus extraordinaire que j’ai vécu en tant que photographe jusqu’ici ….

Je me souviens encore, de mon rendez-vous téléphonique avec Julie ou l’on a parlé pour la première fois de ce projet … et il était très ambitieux … elle voulait accoucher naturellement de son deuxième enfant après une première tentative qui s’était soldée par une césarienne quelques années auparavant . mais qu’à cela ne tienne, on s’est rencontré quelques semaines plus tard et le courant est immédiatement passé (eh oui c’est la base de ce type de reportage) . La grossesse se passe pas, elle m’envoie des nouvelles de ma désormais fille de coeur Anna (qui est déjà bientôt plus grande que moi à présent). Arrive le jour des festivités, j’arrive, Julie est dans cette magnifique salle, avec toutes ces jolies lumières, elle est en forme, le reportage commence .

Il y’a deux moments dans cet accouchement, le premier plein de rires et de marrons glacés et le deuxième avec une poche des eaux percée, et le joli sourire qui se transforme évidemment sous l’effet de la douleur . C’est alors qu’à commencer notre travail à Teddy et moi, pour la rassurer, l’entourer et le seconder dans cette heure et demi de poussée .

C’était alors mon deuxième accouchement, et l’émotion était toujours autant au rendez-vous . Mon métier prend son essence même dans ces moments là, montrer la vie, la vraie et quoi de plus beau qu’une venue au monde ?

Merci à cette jolie famille pour leur confiance et leur amitié que nous avons tissé au fur et à mesure des années .

Mdpix, Marie Dall'agnol

siret : 53785784900021

photographe de mariage, de famille et de nouveaux-né en Alsace, Bourgogne & Provence