La séance boudoir, pourquoi, pour qui ?

Une séance boudoir en Alsace

“Une séance boudoir, en voilà une drôle d’idée … Pourquoi faire, je n’ai pas envie d’offrir cela à mon amoureux? Je n’ai pas le physique pour faire une séance boudoir …. “

Je vous ai demandé la semaine dernière quel genre d’article vous aimeriez voir sur mon blog et celui-ci a été cité en favori . Alors me voici, à vous parler de ce qu’est une séance boudoir, mais surtout, cette fois-ci, je vais vous apporter des témoignages dont le mien .

J’ai très vite décidé de faire de la photo boudoir en regardant un peu ce qui se faisait sur pinterest, et j’ai vite sauté le pas quand j’ai été enceinte de mon deuxième enfant, j’avais envie d’une séance grossesse, mais différente . Et ce fut la révélation (merci David) . Je me suis sentie jolie, malgré les kilos en trop de grossesse, c’était évident, je devais le proposer à mes clients, je voulais qu’elles ressentent ce que j’ai ressenti moi .

J’ai rencontré Julie, et ce fut l’évidence, aussi convaincue que moi, on allait boudoiriser ( j’ai inventé ce mot et je le revendique) l’Alsace entière voir plus . On a commencé à prendre en photos des copines (merci l’autre Julie d’avoir toujours répondu présente pour te rouler dans des flaques ou dans la boue) et nous est venue l’idée des sessions boudoirs : ces moments entre filles ou vous étiez d’abord 3 puis 6 à répondre à l’appel.  Le principe est simple, on trouve un lieu et on vous fait venir les unes avec les autres, et on passe la journée à des discussions de nanas sans réfléchir au reste. Dans des chambres d’hôtel, Airbnb mais aussi en extérieur, ces séances nous ont même mené en Bretagne, en Belgique, dans le nord de la France et qui sait encore ce qui nous attends .

La séance boudoir, pour qui ?

C’est une question qui revient tout le temps et la réponse est simple : pour tout le monde . Il n’y a pas de standard pour faire une séance boudoir. Le décider, c’est un était d’esprit et souvent cela correspond à une étape dans votre vie de femme. la plupart du temps, au contraire de ce que l’on peut penser, ce n’est pas pour faire une cadeau à son homme, c’est plutôt se faire un cadeau à soi-même. Un moment rien que pour soi, un moment pour apprendre à s’accepter. Le chemin peut être long et compliqué, maison en ressort toutes grandit .

Est ce que c’est facile?

Je suis là avec Julie pour vous guider, on vous aide à choisir vos tenues, elle vous sublime. Tout est là pour que le stress descende au maximum (il reste un peu là quand même hein, ça fait parti du jeu aussi^^) Le plus dur, je pense, ce n’est même pas de se lancer, même si c’est déjà un grand pas, le plus dur, pour certaines c’est l’après, on ne va pas se le cacher, mais je vous l’explique souvent, l’acceptation, elle ne vient pas en 1 jour, cela prend du temps, le boudoir, c’est la première étape.

Evidemment, quand on est bien dans son corps, c’est plus facile, mais quelle femme est 100% satisfaite de ce qu’elle est ? La réponse est simple : aucune .

Le boudoir pour moi c’est comme une thérapie …. mais on ne constate pas forcément l’effet immédiatement ….  j’ai posé un paquet de fois à différents moments de ma vie …. et ça n’a pas toujours été le même résultat …  la dernière étape a d’ailleurs été la plus compliqué, malgré le fait que j’ai déjà posé un paquet de fois …. mais j’avais pris du poids, je me sentais mal dans ma peau et je ne m’acceptais pas …. le résultat ? je ne l’ai d’abord pas accepté, j’ai même pleuré (pensez au pauvre photographe en face de moi qui n’était autre que mon mec). il y’avait dans le tas, 5 ou 6 photos que j’avais bien aimé, ou on ne voyait pas grand chose. Le reste je ne pouvais même pas les regarder. C’était pas la photo le problème, c’était clairement moi et en tant que photographe je le savais très bien. J’ai laissé ça de côté …. pendant 2 ans …. puis je suis retombée dessus un peu par hasard … et je les ai adoré. Je n’ai plus du tout le même regard sur ces photos, parce que mon regard a évolué avec moi, et là je les aime assez pour vous les montrer .

 

credit photo : Raphael Melka

 

Elles l’ont dit

 

 

“Je me souviens de Marie la première fois qu’elle a prononcé le mot “boudoir”, oui oui j’ai dû chercher sur internet d’abord, après réflexion (qui ne fût pas très longue je vous l’accorde puisque j’avais totale confiance) j’ai dit oui on s’est lancé dans la chambre de sa cousine.. oui oui il faut un début à tout 😉 le résultat était top, en voyant les photos je me souviens m’être dit “ahhh oui je suis plutôt pas mal”.. bien évidement d’autres boudoirs ont suivis : le froid, la pluie, les flaques d’eau, la peinture rien ne lui faisait peur et moi non plus d’ailleurs.. chaque boudoir était différent et pourtant à chaque fois je me disais “julie bravo tu l’as fait et regarde, le résultat est top!” On n’est jamais très confiantes faut le dire mais marie sait nous mettre à l’aise (pour vous dire des fois j’en aurais presque oublié qu’elle avait son appareil photo).. les séances boudoir sont des thérapies d’acceptation de soi, on s’accepte petit à petit telles que l’on est, on se voit très souvent sous un angle différent. Aujourd’hui Marie sait trouver les ambiances les plus cocooning pour nous mettre à l’aise, alors les filles qui hésitent encore je crois que c’est le moment de se lancer..”

 

 

“Moment stressant au début puis magique à la fin! Une équipe de choc ! Entre toi Marie, qui sait mettre en confiance et faire ressortir à travers ton regard d’experte le meilleur de chacune et Julie qui sublime chacune de nous! Vous êtes un duo de choc ! Vous savez toutes les deux mettre notre côté de femme en avant et cela permet de prendre un peu plus confiance en soi et surmonter le regard souvent très critique que l’on a envers soi même! Un moment de rêve et un plaisir personnel inégalé lors des découvertes des photos et du résultat final ! Merci à toutes les deux pour votre magnifique travail et vous permettez aux femmes de se regarder après cela avec un regard nouveau ! Vous êtes magiques les filles ! ❤️”

“Mon premier boudoir a été le plus stressant des deux, pour le deuxième ça allait mieux mais toujours cette pointe de stress…pour moi qui suis ultra timide et qui ne m’aime pas c’est à chaque fois une épreuve, un challenge que je me lance à moi même pour essayer de m’accepter comme je suis, et ce n’est pas simple, c est un travail de longue haleine auquel tu as apporté ta pierre voir même un rocher. Déjà se faire chouchouter par Julie c’est génial on voudrait avoir ça chez soi tous les jours….se faire maquiller, coiffer, c’est super agréable et puis il y a cette pièce au parquet splendide, ton appareil photo, mes larmes, mes appréhensions et toi…ta gentillesse, ton oreille attentive, tes mots et ta douceur…
Et quand on voit le résultat on est juste bluffée parce que oui je suis peut être pas si mal que ça et que tes photos je les aime. Alors les filles ne changez rien vous êtes supers et encore merci à vous deux 🖤🖤”

“J’avais à cœur de comprendre de l’intérieur les vertus thérapeutiques de la séance boudoir. Je me suis donc offert ce cadeau pour mes 30 ans. Je ne partais pas avec des complexes assez présents pour me bouffer la vie. J’en avais quelques uns mais je parvenais à les oublier dans le quotidien. Découvrir mes portraits m’a vraiment permis de rendre l’image que je me fais de mon corps plus juste. C’est vraiment ça. Les petits complexes qu’on croit très visibles ne le sont en fait pas du tout vus par un tiers extérieur. Nous avons vraiment tendance à avoir une image déformée de nous-même qui grossit certains traits jusqu’à les rendre pesants alors qu’en fait ça ne sauterait aux yeux de personne. Apprendre à se regarder comme les autres nous voient est libérateur. Nous sommes injustes avec nous-mêmes et nous avons peur d’un jugement qu’autrui ne pose en fait pas puisqu’il ne voit souvent pas les défauts que nous nous voyons.
Le plus difficile a été pour moi d’envisager de me dévoiler. Il faut vraiment faire preuve d’une grande confiance dans le regard de celle qui va nous refléter. Mes lunettes abandonnées me faisaient l’effet d’un verre de vin : je me sentais dans une espèce de nuage de flou protecteur, je perdais presque un peu conscience que j’étais “observée” et ça m’a beaucoup aidée. L’autre point capital à été la mise en confiance de Marie et sa capacité à me faire rire. J’aurais presque pu en oublier que j’étais en sous-vêtements. J’ai apprécié d’être chouchoutée mais ce qui a été le plus fort pour moi, c’était la découverte de mes images. Elles m’ont remis les idées en place. Se découvrir découverte a été surprenant mais très bénéfique. Et rien à voir avec ce qu’on voit dans notre miroir, qu’il soit déformant ou non, nous ne nous y voyons pas comme les autres nous voient réellement.”

 

“J’ai beaucoup tardé à faire cette séance photo peu commune… certain(e)s ne comprendront jamais le sens profond de ses séances… et c’est bien le reflet de notre société actuelle… pourquoi afficher sa cellulite ? Sa forte ou petite poitrine ? Ses fesses trop plates ou trop rebondis ? Parce qu’on a pas le droit de faire cette séance si on a pas un corps parfait ? Ce n’est pas beau aux yeux des autres ? Ça dérange ? Voilà ma réflexion d’aujourd’hui… il y a eu un avant et un après… avant, oui ça me dérangeait de voir ce corps imparfait, déjà dans la glace chez moi alors devant un objectif, et en sous vêtement ??? Je ne voyais pas l’intérêt, pour moi… et puis, je me suis lancée, sur un coup de tête… la séance n’est pas facile au début, et puis on se prend au jeu, on oublie le ventre un peu mou, et on se sent belle ! Déjà un grand pas ! Deuxième étape, encore plus difficile : recevoir le résultat… de l’excitation de la découverte, je passe par la déception… parce que je ne me trouve pas si belle que ça… je me prends en pleine face mon corps d’aujourd’hui, je ne vois que mes défauts, j’en aime, allez, 5 sur 40, je prends conscience, j’envoie un message à Marie et Julie, qui me rassure… c’est normal, tu verras tu les appréciera à leurs juste valeur, parce que tu es magnifique…ok, je prends le compliment, sans en être totalement convaincus… et puis je les regarde tous les jours mes photos, j’ai un autre regard au fur et à mesure… j’ose les montrer à mes amies les plus proches, qui sont toutes tellement enthousiastes… et voilà comment j’arrive à tourner une page de ma vie, je dis au revoir à mon corps d’avant, j’accepte que je n’aurai plus jamais le corps de mes 18 ans, et j’entame un vrai travail de confiance en soi (que j’avais déjà un peu commencé avant la séance photo… ça tombait parfaitement bien du coup ☺️). J’ai changé… je me sens incroyablement bien, plus forte, je m’assume comme je suis, et ça fait du bien ! Jamais je n’aurai pensé qu’une simple séance photo me fasse faire un tel cheminement… alors merci Marie, merci Julie, de mener ce combat (car oui c’est un combat) pour que chaque femme trouve sa place , comme elle est ❤️

 

“Ça fait déjà quelques années que je te suis sur les réseaux. J’ai découvert ton travail lorsque tu as shooté la petite Louise Martin, fille de ma cousine Elise Reeb ! Je t’ai aussi croisée sur certains mariages. Depuis là, je prends plaisir à regarder tes posts, et toutes ces personnes aux mines réjouies passées sous ton objectif … N’ayant pas de projet mariage ou enfant pour le moment, je me demandais quand est ce que j’aurais la chance d’avoir moi aussi, de beaux souvenirs immortalisés par ton talent. Quand tu as publié une annonce pour les sessions boudoirs, j’étais intriguée. Mais le temps que je me décide, toutes les places étaient prises. Finalement tu as ouvert une 2ème session. Là encore, j’ai hésité de longues heures. Jusqu’à ce que finalement tu préviennes qu’il ne restait plus qu’une place et là, j’ai plus trop réfléchi. Et je crois que la session boudoir, c’est ça en fait : il ne faut pas trop réfléchir. Je fais partie de ces filles hyper complexées par leur corps, qui portent sur lui un regard négatif en tout point. A l’approche du shooting, je me sentais stressée ; je ne savais pas quoi porter, j’avais peur de ne pas être à la hauteur, je me disais que j’allais gâcher tes jolies photos. Et puis arriva le jour J. Ce jour là, j’étais malade, ce qui a rajouté une bonne couche à ma dose de tension. Puis j’ai sonné à la porte, Julie a ouvert et m’a accueillie chaleureusement. De ton côté, tu étais affairée et j’entendais quelques phrases échangées avec la jolie jeune fille avant moi. L’atmosphère était rassurante. Ce moment des préparatifs a été des plus agréables et je tiens à la remercier parce que ça m’a vraiment aidée à me détendre et à me mettre à l’aise en me découvrant ! Ensuite est venu mon tour ! Palpitant au max. Je vais me changer et je reviens dans la pièce principale. Tu me briefes sur 2/3 trucs et là, la magie opère. Tu as ce don très particulier d’instaurer un climat de confiance en deux secondes, deux mots et d’aider les filles comme moi à faire le vide de toute la pression qu’on peut se mettre au quotidien … on ne sait même pas pour qui ?! Seulement pour nous au final … C’était pas un moment facile, j’avais du mal à lâcher prise malgré tout. Mais c’était inoubliable quand même, une vraie thérapie finalement. Un travail d’indulgence envers soi même qui est nécessaire. Tes mots ont été touchants et bienveillants. J’avais l’impression d’avoir face à moi une amie de longue date alors qu’on venait de se rencontrer. Mais tu sais tellement capter les gens, leur personnalité, et leurs émotions, que tout passe … à la découverte de ton travail, j’ai été très émue de me voir comme ça. Ça m’a fait bizarre au début. Puis finalement, j’ai été conquise par la douceur, la féminité et la sensualité que tu as su faire ressortir. Je te remercie encore pour ce souvenir et j’espère qu’il y en aura d’autres ! Gros bisous 💕

 

 

 

 

 

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mdpix, Marie Dall'agnol

siret : 53785784900021

photographe de mariage, de famille et de nouveaux-né en Alsace, Bourgogne & Provence