La vérité sur le prix d’un photographe de mariage

“c’est trop cher “

“toussa, juste une journée, c’est franchement abusé”

“juste pour appuyer sur un bouton”

“j’ai trouvé un photographe à 400 euros pour toute la journée”

un mariage en hiver

Vous vous en doutez, c’est des phrases qu’on entend  facilement une fois par semaine …. Le prix d’un photographe de mariage fait largement débat et ce soir  je vous en parle . Loin de moi l’idée de me lancer dans des calculs d’apothicaires … Déjà, parce que j’ai fait un bac L donc je suis nulle en Maths et, ensuite, d’autres collègues l’ont déjà assez largement bien fait pour que je me lance là dedans.

Alors ce soir, plutôt que de vous calculer mon taux horaire pour vous démontrer par A + B que je ne gagne pas tant que ça , je vais vous parler de mon travail de photographe de mariage et de ce que j’inclus dans ma prestation et pourquoi je suis plus chère peut être qu’un autre…. ou pas … Je précise que cet article peut aussi compter pour tous les prestataires de mariage d’ailleurs, ce n’est pas applicable qu’à mon métier .

Autre précision aussi, je ne suis pas sans savoir que chacun fait selon ses moyens ….  le budget de l’un n’est pas celui de l’autre et je ne critique aucunement, il y a cependant quelques “règles” qui peuvent vous aider dans le choix de votre prestataire selon vos possibilités.

 

un mariage en Toscane

Etre photographe de mariage pour moi, c’est avant tout un accompagnement. Je suis là pour immortaliser le plus beau jour de votre vie et donc, de ce fait, je vous accompagne (si vous le souhaitez bien sûr) le long de votre préparation. Je vous conseille des prestataires, vous indique ce qui peut bien rendre, je fais avec vous le planning de votre journée pour que vous en profitiez un maximum. Tout ceci ne se fait pas en 1 heure, ceci représente un accompagnement à l’année. Je me tiens disponible, souvent n’importe quand, pour répondre à vos questions (je pense que mes mariés confirmeront). Je ne suis pas là juste pour signer un contrat et vous oublier jusqu’au jour J. Je suis à vos côtés, de votre premier mail à la remise de vos photos ( et souvent encore après, mais ça, c’est une autre histoire).

Quand j’ai défini le prix de ma prestation, j’ai pris en compte cet accompagnement, nos rencontres, nos rdv téléphoniques, nos mails et divers MP. Parce que pour moi, c’est important d’avoir un lien étroit avec son photographe. J’en ai besoin et je pars du principe que vous en avez besoin aussi .

Je ne suis pas juste photographe de mariage, je suis celle qui vous envoie un sms pour savoir si vous avez trouvé votre robe. Celle qui vous conseille de faire la cérémonie en fin de journée ou à l’ombre pour que la lumière soit belle. Je suis aussi celle qui vous rencontre tard le soir car vous avez des métiers prenants, qui fait parfois des skype le dimanche. Je suis celle qui va à Marseille pour rencontrer mes mariés en vrai à mes frais, parce que je trouve que c’est normal . Et même, si je sais qu’à la signature du contrat, ce n’est pas forcément ce qu’on me demande, je sais que c’est grandement apprécié.

Je suis celle qui va réfléchir au lieu des photos de couple avant de me coucher, qui sait accrocher un remonte traine, qui essuie les tâches inopinées sur les robes de mariée (encore ce samedi).

Je suis votre photographe, votre amie, votre confidente des fois. Et j’aime ça et çela fait toute la différence.

Alors oui, un photographe de mariage c’est cher, mais quand on fait son métier à fond comme je le fais ( et comme beaucoup le font) avec passion, dévotion, ce n’est pas si cher que cela. C’est le prix de la tranquillité et l’assurance d’avoir un travail qui correspond à ce que je vous montre en permanence sur mon site.

 

 

Est ce que je me contente d’appuyer seulement sur un bouton ?

La base de la croyance générale… eh bien, NON, je ne fais pas qu’appuyer sur un bouton. Ce serait presque magique non ? Mon métier, c’est photographier votre mariage. Ma mission? Que vous ne vous sentiez pas oppressés, que vous vous amusiez et qu’ensuite vous vous trouviez beaux sur le photos (soyons honnêtes, on a tous envie d’être méga canons sur nos photos) . Et ça commence dès le premier mail puis à notre rendez-vous. Pour que vous soyez à l’aise avec moi, j’ai besoin de vous découvrir, que vous me parliez de vous, et je vous parle aussi de moi. C’est un échange mutuel, qui dure souvent plus de 2 heures voir beaucoup plus des fois (le record est de 5 ou 6 heures je crois PS : je ne cherche pas forcément à le battre rassurez vous) .

Et ensuite alors ? le jour du mariage, j’appuie sur le bouton, trèèèèès largement …. oui … je cherche des angles de vues, j’essaye d’être originale, de trouver des nouveaux points de vues, de capter l’émotion où elle est.  Et pour ça, il faut être intuitif, ça s’apprend avec l’expérience et l’expérience, ça se paye . C’est la différence entre un photographe qui a couvert 10 mariages et celui qui en a couvert 100 . Je dois aussi m’adapter, à des lieux que je ne connais pas, une lumière que je ne connais pas …. et ça aussi, ça s’apprend avec le temps. C’est d’ailleurs aussi ce qui justifie mes tarifs qui ne sont pas les mêmes qu’à mes débuts.

Et ensuite alors? Dès le lendemain du mariage, je commence le tri de vos photos (plus de 3000 en général) autant vous dire que ça prend un moment. Et ensuite je m’attaque au traitement, je traite toutes les images que je vous rends ….. je vous envoie des préviews, je prépare votre galerie, puis votre packaging, je passe à la poste ou je viens vous livrer. Je prépare aussi par moment vos albums. J’édite des photos rapidement pour vos remerciements. Je suis encore et toujours disponibles même après .

 

 

un mariage en bretagne

” c’est beaucoup trop cher” ” on ne s’attendait pas à ça” “untel fait moitié prix pour toute la journée”

Budget restreint, les solutions :

Privilégier la qualité à la quantité, il vaut mieux par exemple un photographe confirmé pour quelques heures (les heures importantes) qu’un photographe entrée de gamme ou amateur pour toute la journée : il vaut mieux avoir un reportage de quelques heures qui vous plait vraiment, qu’un reportage de  toute la journée qui vous plait moyen.

Faire un day after pour avoir de jolies photos de couple plutôt qu’un reportage avec un photographe à 300 euros sur le bon coin qui vous promet de couvrir toute la journée . Avouons-le, ce qui vous importe, au delà du reportage c’est d’avoir de jolies photos de vous , vous n’avez que 300 euros à mettre dans le photographe de votre mariage, gardez les pour faire une jolie séance avec un photographe confirmé.

Ce sont des exemples parmi d’autres et des conseils que je donne en retour de mail, quand le budget ne leur permet pas de m’embaucher. Je reçois trop de mail de mariés déçus de leur reportage de mariage …. une fois que c’est fini, on ne peut pas rattraper, il est trop tard.

 

Comment repérer un photographe qui tient la route?

Le bouche à oreille : y’a pas à dire, c’est quand même la meilleure des pubs, renseignez-vous si des amis autour de vous ont fait appel à ce photographe, demandez éventuellement à voir des albums et à ce qu’ils vous expliquent comment s’est déroulée la journée, ça peut vous donner une idée du type de personnalité du photographe et si ça peut vous convenir.

Demandez à voir des reportages complets ou presque : il n’est pas forcément utile de voir des reportages en entier ( et de se taper 800 photos^^) mais quand même un minimum. Se contenter d’un feed Instagram, c’est une erreur… c’est très facile de se confectionner une jolie page Instagram ou un joli feed sur Facebook avec uniquement quelques photos réussies. Il faut voir ce que donne un reportage dans son ensemble. La plupart des photographes ont, comme moi, un blog, qui montrent les différents reportages qu’il a effectué. Jetez un oeil, c’est super important. Ça peut éviter bien des déceptions.

Je ne vais pas vous mentir, méfiez-vous des tarifs trop bas …. non seulement parce que ça peut être du travail non déclaré, mais souvent car il s’agit de personnes qui font ça “un peu comme ça ” le week -end, votre mariage, c’est trop important pour le laisser entre les mains de quelqu’un qui fait ça “comme ça”. Evidemment, il existe des exceptions, des amateurs super doués (je vous vois venir hein ^^). Je ne dis pas qu’un prix élevé est un gage de qualité…. mais un photographe confirmé, qui a son style propre, qui travaille à l’année de la photographie se situera aux alentours des 1500 euros  . C’est disons une bonne base sur laquelle se fixer. il y’en a des légèrement moins chers et des beaucoup plus chers, mais c’est comme tout.

Veillez à ce que les tarifs soient clairs, rien d’évasif. Votre photographe doit être sur de lui et savoir vous dire ce que vous aurez à la fin. Vous devez, à la signature, savoir exactement ce que comprend votre tarif pour éviter les surprises. Demandez aussi à voir des albums de démonstration, vous verrez aussi la qualité des albums que votre photographe vous propose (on est d’accord, photobox on fuit, on peut faire ça soit même).

Enfin, privilégiez quelqu’un qui vous veut du bien et avec qui vous vous sentez bien et en accord avec vos idées. Il y’en a pour tous les goûts, l’essentiel est de trouver chaussure à votre pied <3

 

un mariage au domaine saint loup

Comment choisir son photographe de mariage alors ?

Le mail le plus récurrent que tous les photographes reçoivent …. “quels sont vos tarifs?” et pourtant, ce n’est pas du tout par là qu’il faut commencer. Vous l’avez sans doute remarqué, mais le choix de photographe est large, très très large. Et aujourd’hui, les mariés n’hésitent pas à faire appel à des photographes d’une autre région . Cela suscite peut être votre interrogation et pourtant l’explication est simple : le style.

La première chose à regarder, ce sont les images … ça semble bête mais beaucoup font l’erreur de ne pas commencer par cela. Un photographe peut avoir une excellente réputation mais si ses images ne vous parlent pas, c’est inutile de le contacter.  Chaque photographe à son propre style de photographie, de cadrage, de traitement. Certains font du reportage pur, d’autres s’attachent aussi à de petits détails telle que la décoration, à vous de définir ,dans un premier lieu, ce qui est important pour vous. Le traitement des photos est aussi primordial : non, le photographe ne va pas changer de traitement pour vous faire plaisir, il vous confiera à un collègue qui le réalise mieux que lui .

Une fois que vous avez identifié le style qui vous convient, il est temps de contacter votre photographe afin de connaître le tarif. Peut être, vous vous rendrez compte que c’est plus élevé que ce que vous pensiez, mais là encore, il convient de voir ce que le tarif comprend… Evidemment, on aurait envie de dire: “si le style me plait, je vais prendre le moins cher”… Oui … mais non …. Je vous conseille ensuite de faire une sélection et d’en rencontrer 2 ou 3, vos préférés, dans vos tarifs … pour comparer … le feeling.

Il est complètement inutile de rencontrer 10 photographes. Je sais qu’à l’ère de skype c’est facile, mais pour moi, c’est s’embrouiller l’esprit. Vous avez certainement une préférence, contactez les , rencontrez les, voyez si le courant passe, car c’est tout aussi important que le style . Se coltiner un photographe qu’on peut pas saquer toute une journée, sans déconner? Non merci …. Demandez lui comment il travaille, sa vision et voyez si ça colle à la votre, il n’a que comme ça que vous vous en rendrez compte 🙂

Et ensuite me direz- vous ?

Ensuite c’est le moment de peser le pour et le contre. Et si vos photos de mariage sont vraiment importantes pour vous, et que vous tombez sur le photographe qui saura vous mettre à l’aise et vous rassurer . Je vous assure que finalement, vous ne vous poserez plus tant de questions que ça (dans la mesure du raisonnable évidemment)

un mariage au château de Varennes

 

 

 

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mdpix, Marie Dall'agnol

siret : 53785784900021

photographe de mariage, de famille et de nouveaux-né en Alsace, Bourgogne & Provence