Mes coups de coeur I Partie 1 I photographe Alsace

Vous me l’avez demandé, je vais donc ressortir du dossier . Parler de mes coups de coeur, c’est compliqué tellement il y’en a , donc j’ai décidé de commencer par des séances qui m’ont marquées, et je continuerais la suite dans mes prochains articles. Je vous embarque donc dans mon quotidien de photographe, dans toutes ces rencontres qui m’ont fait perséverer . Ces séances qui ont marqué un tournant, qui m’ont fait réfléchir, rire, pleurer…

 

Mon premier accouchement

 

Incontestablement l’expérience la plus unique que j’ai vécu en tant que photographe. Photographier un accouchement, c’était un rêve. Et il est devenu réalité avec Stéphanie et la naissance de Lylian. Sans en parler, ce projet est venu à moi, intense, fou, je ne peux décrire l’émotion quand j’ai lu le mail de Stéphanie. L a préparation, mais aussi l’angoisse de ne pas aboutir. Ces 9 mois ont été intenses, et nous avons été récompensé de notre persévérance. Au delà de cette expérience humaine, j’ai aussi rencontré des personnes formidable dont Sandra, la sage femme qui nous a accompagné dans ce projet. Un merveilleux souvenir.  J’avais parlé de cette expérience sur la mariée en colère : photographe accouchement, si tu as envie de lecture .

 

Ma première expérience en destination wedding : Dubai, Joanna, Ian, Maya

 

Je ne pense pas me tromper, en disant que beaucoup ont suivi cette histoire. C’est l’histoire de mon premier mariage à l’étranger. Un coup de fil, une voix rieuse, un feeling, et 3 semaines plus tard… moi dans un avion direction Dubai, toute seule, comme une grande allant vers l’inconnu. C’est une histoire d’un coup de coeur, des adieux déchirants, une promesse de se revoir. Une grossesse, des photos de famille prévues, des appels skype toutes les semaines …  C’est une histoire qui finit mal, un bébé à qui la vie a arraché sa maman, un papa qui se retrouve seul. Au lieu de se retrouver à Dubai pour les photos de famille tant espérées, c’est à l’église que j’ai rencontré Maya, pour dire au revoir à sa maman. Et puis, la vie a repris le dessus, des photos père fille et des retrouvailles aux Philippines il y’a deux ans. Une histoire qui fait réfléchir mais aussi qui m’a fait me dire que mon métier était important pour cette petite fille qui n’a pas connu la merveilleuse personne qu’est sa maman <3

 

Les deux premiers mariages Dall’k

 

La photo …. en fait, c’est l’histoire de ma vie, elle m’a fait rencontré des personnes merveilleuses, mais elle m’a aussi fait tombé amoureuse. C’est arrivé sans prévenir, au détour d’une passion commune . Ces deux mariages, ce sont nos deux premiers mariages à 2. Pour la petite histoire, avec Raphael, nous avons très vite parlé de lancer un package à 2, sans même avoir shooté un mariage ensemble et c’est Charlène, notre première mariée, qui a inventé le nom Dall’k. Ce premier mariage, nous n’étions pas encore ensemble mais ce fut tellement évident et tellement simple.  Et le deuxième, ce fut notre premier en tant qu’amoureux <3

Photographier des mariages à 2, c’est vraiment une révélation et je remercie tous les couples qui nous ont engagés tous les 2 . C’est vraiment du bonheur de constater que c’est quelque chose dont vous êtes convaincus, et que vous envisagez pour votre mariage.

 

 

Loubna

 

Comme toute personne normalement constituée je pense, je doute. Souvent mes doutes portent sur tel ou tel type de séance. L’impression de tourner en rond et du coup, je me dis que peut être il serait bien d’arrêter. J’ai eu ce doute avant de rencontrer Loubna, je voulais arrêter les séances familles. Et puis, mon regarde à croiser le sien et tous les doutes se sont envolés . Loubna est atteinte d’une maladie, le Naevus Géant et était en passe de se faire opérer pour le retirer. Ses parents avaient la volonté d’immortaliser sa particularité au cours d’une séance famille pour qu’ils puissent lui montrer, quand elle serait grande, d’ou elle vient. Cette séance, que j’appréhendais d’abord, car je ne savais pas du tout dans quoi je m’engageais, m’a boulversé. J’ai découvert une famille adorable, forte, et une petite fille pleine de vie. Je l’ai trouvé magnifique, magnifiquement belle avec ses jolies tâches sur le corps. Cela n’a pas été dur, cela a été du bonheur. J’ai senti que c’était important et j’ai adoré faire ça. C’est ce que j’aime mon métier : immortaliser des moments qui ne reviendront pas. C’est bateau dit comme ça mais cela prend vraiment son sens à ce moment là .

 

Voilà pour la première partie 🙂 si cela vous a plu, vous aurez le droit à la suite 🙂 Parce que des histoires comme ça, j’en ai pleins à raconter <3

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Mdpix, Marie Dall'agnol

siret : 53785784900021

photographe de mariage, de famille et de nouveaux-né en Alsace, Bourgogne & Provence